Les villes où les taxes d’habitation sont les moins chères

Publié le : 07 mai 20153 mins de lecture

D’une ville à l’autre la fameuse taxe d’habitation fait le grand écart et l’on constate que les contribuables ne sont pas soumis au même taux pour son calcul annuel. Une étude complète de la situation, menée par la Confédération générale du logement (CGL) révèle ainsi une source de grandes inégalités.

En effet, l’égalité face à la taxe d’habitation est loin d’exister et l’on constate qu’elle est  moins élevée dans les communes où l’activité économique est importante, et, là où,  le nombre de ménages imposés sur le revenu est fort et où les logements sociaux sont rares. Par contre,  les collectivités territoriales qui ont un faible pourcentage de ménages imposés sur le revenu, un faible PIB par habitant, un faible produit des entreprises et un fort pourcentage de logements sociaux ont un taux de taxe d’habitation plutôt élevé. Voilà le constat flagrant fait sur le taux des impôts locaux notamment celui de la taxe d’habitation. Ce constat s’explique par le fait que plus les ressources des villes ou groupement de communes sont importantes, plus les ratios qui permettent de fixer la taxe d’habitation sont faibles. Au niveau national, la moyenne du taux s’élève à 20,67%. Mais il varie de 3,25% à 61,3% selon les villes. La taxe d’habitation est par exemple aux alentours de 450 € à Paris, elle grimpe à plus de 1100 € à Bordeaux. Le taux de la taxe d’habitation voté par le conseil municipal de Nanterre était de  7.4 %. La valeur moyenne de ce taux dans les communes françaises similaires à Nanterre était de 17.97 %, en 2012. A Nanterre, le taux de la taxe d’habitation est donc moins élevé de 58.82 % que pour des communes similaires. Un taux qui n’est que de 0,01% à Fos-sur-Mer dans les Bouches-du-Rhône… Au niveau départemental, l’écart varie du simple au double,  de 12,70 % (Lozère, le minimum) à 28,71 % (Côtes-d’Armor, le maximum), avec 43 départements appliquant un taux supérieur à la moyenne qui est de 20,67 %  constatent les experts de la CGL. Alors quelles sont les régions de France les plus chères régions ? La Côte d’Azur et l’Ouest parisien. Impôt sur le revenu élevé, taxe habitation élevée, prix immobiliers élevés pour l’achat maison se répercutent sur le montant de la taxe d’habitation et dans le top 10 des villes de France où la taxe est la plus onéreuse figurent neuf villes de la région PACA.

Plan du site